2/3 des conceptions se terminent en fausse-couche

En général, la fausse-couche arrive lorsque l’embryon a une anomalie chromosomique et/ou qu’il ne se nidifie pas dans l’utérus. C’est là un processus de sélection naturelle et la fausse-couche arrive pour évacuer l’embryon, on appelle cela un « avortement spontané ».

On ne fait rien contre un avortement spontané sinon attendre que ça passe. Certains cas rares méritent surveillance, notamment lorsqu’une femme a plusieurs fausses-couches successives ou si les saignements sont incessants et en quantité.

La fausse-couche c’est comme des règles et c’est plus ou moins douloureux selon le moment auquel elle se produit.

Avoir une fausse-couche est quelque chose de troublant mais de TRÈS fréquent. Seules les fausses-couches tardives (au-delà de 3 mois) sont plus problématiques mais ce n’est pas l’objet de ce petit mot du jour.

On estime que 2/3 des conceptions humaines se terminent en fausse-couche

On estime que 2/3 des conceptions se terminent en fausse-couche

Cela concerne donc beaucoup de femmes. Demandez autour de vous à des amies, de la famille, des femmes qui ont des enfants et vous constaterez que beaucoup ont connu ce passage.

Attention, il ne s’agit pas de banaliser ou de dire que toutes les femmes sont condamnées à vivre une fausse-couche, mais il s’agit d’avoir conscience que ce phénomène n’est pas rare du tout.

La fausse-couche c’est juste un peu tabou

Faire une fausse-couche n’empêche pas une nouvelle grossesse et ça n’a rien à voir avec des problèmes de stérilité.

C’est pourquoi, après une fausse-couche, le couple peut se remettre en projet d’une grossesse. Du coup, dans les familles on oublie un peu ces passages de fausse-couche. Notamment si, par la suite, un bébé arrive, ce qui est la majorité des cas.

On oublie aussi facilement la fausse-couche si elle se produit dans le 1er mois (on peut même la confondre avec des règles). Les pertes et les douleurs sont alors moindres, ce qui est moins vrai au-delà.

La fausse-couche est troublante

La fausse-couche est déstabilisante car elle remet en cause la capacité du couple à enfanter, un peu comme la stérilité mais à toute petite échelle. Elle pointe aussi fortement du doigt le fait que les choses nous échappent, que nous ne pouvons pas tout contrôler.

Le couple a ce désir d’enfant et la fausse-couche arrive. Le mental ne dirige pas tout. Et de cela il est question dans l’enfantement.

Participer à la conversation sur Yes Sophro