Une grossesse après une fausse couche spontanée

Le corps médical et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommandent aux femmes d’attendre plusieurs mois avant d’entreprendre une nouvelle grossesse si elles ont eu une fausse couche spontanée (dans les 3 premiers mois).

Or, en décembre 2014, le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) a présenté des études montrant qu’une grossesse survenue peu de temps après une fausse couche ne présente aucun problème. Il y aurait « plus de chance pour que cette grossesse arrive à terme » et moins de complications durant la grossesse. Il est bon que les femmes sachent cela !

Vous retrouverez ci-dessous 3 articles sur la question.

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20141205.OBS7137/apres-une-fausse-couche-mieux-vaut-retomber-enceinte-dans-les-trois-mois.html

Temps d'attente pour une nouvelle grossesse après une fausse couche ?

http://www.gyneco-online.com/obstetrique/favoriser-rapidement-une-nouvelle-grossesse-apres-une-fausse-couche-spontanee

http://news.doctissimo.fr/Grossesse-bebe/Apres-une-fausse-couche-n-attendez-pas-pour-une-nouvelle-grossesse-22077

On peut supposer que les recommandations officielles devaient donc évoluer dans les mois à venir.

Une fausse couche : que faut-il en penser ?

  • Si vous faites une fausse couche, vous n’avez pas besoin d’attendre 6 mois pour retenter une nouvelle grossesse, attendez simplement les règles suivantes.

  • Si vous êtes enceinte rapidement après une fausse couche, stop à la culpabilité et aux angoisses ! Il n’y a aucune raison pour que quelque chose se passe mal.

  • On peut vérifier par une échographie que la fausse couche s’est « bien passée » de sorte que vous soyez rassurée pour repartir pleinement confiante.

Y a-t-il dès lors une difficulté ?

La difficulté potentielle est dans la tête. Le moral peut être fragile après une fausse couche. On peut douter de soi, de ses capacités. On peut être déçus (pensons au papa), triste ou en colère.

On peut traverser une vague d’émotions successives qui affectent le moral. Étant entendu que l’impact émotionnel est plus fort si la fausse couche est tardive. Une fausse couche dans les 2 premiers mois de grossesse peut passer relativement facilement mais au-delà, cela devient plus difficile.

Il faut accepter de la vie cette épreuve sur laquelle il n’y a pas de prise et cela peut être plus ou moins facile selon chacune. La réparation se fait avec le temps, c’est lui qui apaise les événements et qui fait que l’on passe à autre chose. Le projet d’enfant continue, c’est là l’important. Et une nouvelle grossesse peut se présenter.

 

Participer à la conversation sur Yes Sophro